Top Sites de Poker
Actu Poker
Rake Poker Sites Poker News Poker Règles Poker Stratégie Poker Videos Poker Lexique Poker

Poker en ligne français : faux départ ?

22 juillet 2010 
drapeau france

Si le coup d’envoi français des paris sportifs en ligne régulés a eu la chance de coïncider avec celui de la Coupe du Monde juin, le poker en ligne a connu un démarrage plus sobre, explique Olivier Goulon, président de Ruedesjoueurs.com. Cependant le mois d’aout devrait permettre à tous les opérateurs de se préparer pour une rentrée qui s’annonce chargée en termes d’activité de communication et recrutement de joueurs.

On prédisait au poker en ligne un lancement aussi médiatique et retentissant que son grand frère pari sportif. Mais trois semaines à peine après l’ouverture, la pokermania ne semble pas, encore, au rendez vous alors même que les mécontentements se font de plus en plus audibles.

Le marché français du poker en ligne s’est ouvert 3 semaines après celui des paris sportifs. Une poignée de jours qui fait pourtant une grande différence. Si les six bookmakers autorisés à temps ont pu profiter pleinement de l’effet Coupe du Monde, les rooms de poker n’ont pas bénéficié d’un quelconque événement exogène porteur susceptible de booster les premières inscriptions.

D’autant plus que l’ouverture du marché du poker coïncidait avec les premiers départs en vacances : les « juilletistes » ont délaissé le PC pour la serviette de bain avant même de pouvoir faire leur premier dépôt.

Le poker encore peu visible en mass media

Hormis Winamax et PokerStars, qui ont rivalisé de créativité publicitaire et ont massivement investi en communication pour soutenir l’ouverture, les concurrents ne se sont pas bousculés. Certes Bwin, malin, faisait la promotion de sa room poker en TV via le claim final de son spot (Bwin- sports – poker) et Everest préférait miser sur internet en attendant d’apparaître sur les maillots de l’OL dès la rentrée.

Les anciens monopoles, qui ont fixé très haut la barre des investissements media sur les paris sportifs, sont pour l’instant absents : PMU ne semble pas encore considérer le poker comme un axe stratégique de recrutement de joueurs mais plutôt comme un axe défensif, et FDJ/Barriere Poker attend sa licence.

La rentrée devrait donc être plus rythmée avec l’apparition de gros acteurs aux poches profondes : FDJ/Barriere Poker bien sûr, mais aussi 888 et Party Poker. D’autant plus que les partenariats TV (sponsoring, billboards, contenu) négociés cet été devraient être à l’antenne dès Septembre.

La fronde des joueurs français relance la couverture media

C’est pour protester contre les taux de prélèvement élevés et l’obligation légale de réserver les sites français aux seuls joueurs français que l’agacement des internautes de l’hexagone a laissé place ces derniers jours à la colère. A tel point qu’un mouvement s’organise avec ses mots d’ordre et ses moyens d’actions : après la grève des milliardaires du foot, la grève virtuelle des joueurs.

Ces fameux sitting-out, PokerStars en a fait l’amère expérience dimanche dernier. Skip, un amateur de poker en ligne a rassemblé plus de 400 joueurs sur le site pour mener un véritable sit-in virtuel bloquant ainsi dans la soirée la quasi-totalité des tables de cash game. Le principe : s’assoir en masse à des tables de l’opérateur en refusant de jouer toute partie.

Outre la confirmation d’un phénomène de société intéressant (la virtualité démultiplie la prise de parole des consommateurs et donc leur capacité à infléchir les stratégies des marques), cet épisode a également permis de générer un intérêt plus soutenu des médias pour le secteur du poker en ligne. En effet, nombre de medias ayant traité de l’ouverture des paris sportifs début Juin n’ont pas estimé nécessaire de consacrer à nouveau, ou tout du moins avec la même intensité, une couverture substantielle au poker en ligne.

Le mois d’août devrait donc être calme, ce qui ne serait pas pour déplaire à certains opérateurs qui compteront ainsi sur la trêve estivale pour calmer les ardeurs de certains joueurs très remontés. Rendez vous donc à la rentrée pour voir, enfin ?, les principaux opérateurs développer leurs plans de communication off et on, et redoubler d’inventivité pour recruter les nouveaux joueurs.

Et l’on suivra également avec grand intérêt l’évolution du mouvement des joueurs mécontents…sera-t-il suffisamment puissant pour pousser l’état à modifier la loi, ou incitera-t-il certains opérateurs à renoncer à leur entrée sur le marché français ? Nous le saurons au retour des plages. Bonnes vacances !

Source : iGamingFrance.com

Laisser un commentaire :

Votre nom :

Commentaire :

Recopiez le code :

Commentaires :

Videos Poker